top of page
  • Photo du rédacteurAriane

Conseils detox de printemps


oiseau de printemps

Les longues journées d’hiver sont désormais derrière nous. Vive le printemps et son énergie revitalisante ! Pourquoi ne pas profiter de cette période pour faire une petite détox ?

Pendant l’hiver, le froid et les journées courtes nous ont incités à être plus sédentaires. Les repas de fêtes, puis la galette des rois, puis les crêpes de la chandeleur ou encore Mardi Gras ont bien surchargé notre organisme. Avouons-le...😊

Sans compter les pesticides, les médicaments, les métaux lourds, et autres pollutions dont on n'a pas toujours conscience mais qui affaiblissent et perturbent l’activité de nos cellules.


Je vous propose une cure de détox sur trois semaines pour vous permettre d’éliminer les molécules indésirables, d’assainir l’organisme et retrouver de l’énergie.

Cette cure a aussi d’autres vertus : améliorer le sommeil, perdre quelques kilos superflus, retrouver une belle peau, de beaux cheveux, un teint plus frais.

Pendant cette période, il sera préférable de ne pas prendre de vitamines ou compléments alimentaires.



 

1- On adopte une alimentation dite "hypotoxique".

Il est d’usage de croire que manger apporte de l’énergie. Certes. Mais il faut aussi savoir que la digestion, surtout quand elle est compliquée avec des mélanges lourds à digérer, peut littéralement nous épuiser.

Qui n’a jamais ressenti le fameux coup de barre après un gros repas ?🥱


Concrètement :

  • On supprime les faux-aliments qui n’ont aucun intérêt nutritionnel : le café, le chocolat, l’alcool, les gâteaux apéritifs, les viennoiseries, etc.

  • On met l’accent sur les fruits et les légumes frais, de saison, les protéines douces comme les viandes blanches, les œufs, le tofu ; les céréales complètes ; les bonnes huiles (olive, colza, noix)

  • On essaye la dissociation alimentaire ou la monodiète.

La dissociation alimentaire 🥗 (une semaine sur deux) consiste à ne pas mélanger au cours d’un même repas les protéines et les féculents, comme par exemple le traditionnel steak-frites, ou poisson-riz, ou encore les lasagnes. On privilégie plutôt les associations alimentaires qui vont être simples à digérer : protéines + légumes ou féculents + légumes.

Attention, il est déconseillé de prolonger la dissociation alimentaire au-delà de quelques semaines.


La monodiète 🍎 (un jour par semaine) est une pratique très intéressante. Moins contraignante que le jeûne, la monodiète permet un véritable reset du système digestif. Il s’agit de consommer un seul aliment, à volonté, pendant au moins 24h. Sans ajout de sel, ni sucre ni matière grasse.

Ma préférée est la monodiète de pomme car ce fruit peut être consommé de différentes façons (crue, en compote, au four) ce qui rend l’exercice moins monotone. Mais on peut aussi faire une monodiète de riz blanc, de soupe de légumes, de quinoa, de patate douce. Elle se commence soit le matin jusqu’au soir, soit la veille au soir jusqu’au lendemain midi puis reprise alimentaire normale le soir.


On peut même aller plus loin en réduisant de 20% sa consommation de produits laitiers et d’aliments à base de gluten (pain, pâtes, pizzas, etc.), tous les deux particulièrement encrassants pour l’organisme.


Ces modifications alimentaires vont permettre de récupérer de l’énergie et amorcer une perte de poids.

 

2- On se relaxe

Je le répète souvent en consultation : notre mental peut être un véritable tyran pour notre corps. Or, ce sont deux compagnons qui ne peuvent pas avancer l’un sans l’autre. Ruminer, avoir des idées fixes, rechercher en permanence la performance, l’excellence ou la compétition, vivre sous pression, nous empêche parfois – souvent - d’être à l’écoute de nos besoins corporels fondamentaux : on s’alimente vite ou mal, on ne prend pas le temps de faire du sport, on dort mal, et l'on s'épuise.


Parmi les méthodes de relaxation, voici mes préférées :

- Un bain chaud - mais pas trop - dans lequel je conseille de rajouter quelques gouttes d’huile essentielle de lavande ou d’Ylang-Ylang pour apaiser le mental

- Le yoga, pour retrouver de la souplesse et harmoniser le corps et l’esprit

- L’EFT, cette fabuleuse technique de libération émotionnelle, pour se débarrasser de ses pensées négatives (voir mon article).


Les massages bien-être, la réflexologie plantaire, la méditation sont aussi des pratiques en faveur d'une détente nerveuse. Au choix selon ses envies, ses disponibilités et ses moyens.



 

3 - On évacue les toxines

Pour cela, on va stimuler une ou plusieurs des 4 voies d’élimination que sont la peau, les reins, le foie et les poumons, en fonction de notre vitalité disponible et du degré d'encrassement.


  • Le sauna (et non le hammam), va nous faire transpirer et éliminer par la peau les déchets dits « cristalloïdaux » (les acides et les sels). C’est aussi un chouette moment de détente.

  • Les infusions de plantes diurétiques (pissenlit, reine de prés…) pour stimuler les reins, et amères (chardon-marie, artichaut…) pour stimuler le foie.

  • La cure de sève de bouleau, aux propriétés drainantes et diurétiques

  • Les respirations profondes vont permettre de mieux oxygéner nos cellules et d'évacuer le gaz carbonique. L'idéal étant de respirer en pleine nature !

  • Enfin, l'activité physique est LA pratique par excellence pour stimuler de manière douce les quatre émonctoires en même temps. Sans parler des bienfaits sur nos muscles (le cœur aussi est un muscle) et nos articulations.




La détox de printemps est un cadeau que l’on se fait. C’est du temps et de l’attention que l’on se porte. Et que l’on mérite… Alors, motivée ? 💖




NB : Cette cure s’adresse aux personnes en bonne santé et disposant d’une vitalité suffisante. Elle ne convient pas à tout le monde. Elle est notamment déconseillée aux personnes âgées et dénutries, aux femmes enceintes, aux personnes atteintes d’un cancer ou de maladies aigues. La cure détox n’a pas de visée thérapeutique.

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page