• Ariane

Je consulte pour... de l'eczéma

Dernière mise à jour : 17 mai

La peau qui gratte, qui rougit, qui est desséchée, qui desquame. Surtout après ma douche, surtout quand je transpire. L’inconfort au quotidien, le regard des autres…



Avec 4 millions de personnes touchées en France, l’eczéma est la maladie de peau la plus fréquente après l’acné. Elle se caractérise par une inflammation de la peau liée à une sursimulation du système immunitaire et à une fragilité de la barrière cutanée. Son développement est très souvent associé à un terrain allergique ou asthmatique. C’est une maladie héréditaire dans 90% des cas.

Elle peut être temporaire et disparaître ou bien persister de façon chronique toute la vie…


Les dermatologues proposent des traitements à base de corticoïdes pour réduire l’inflammation et soulager les démangeaisons qui sont efficaces en période de crise ou de poussée inflammatoire.


La naturopathie apporte des solutions qui permettront d’élaborer un plan d’attaque sur le long terme via 3 axes : l’alimentation, l’activité physique adaptée, une meilleure gestion du stress et des tensions nerveuses souvent en lien avec cette maladie.


 

Je modifie mon alimentation

Quelque soit la problématique santé, il est important de réformer l'assiette et de retrouver une alimentation saine, variée, de qualité et biologique de préférence. Dans le cas de l'eczéma, il y a une trop grande quantité d'aliments acidifiants et/ou une mauvaise gestion des déchets dit "acides" par l'organisme.

  • On évite tous les aliments acidifiants* tels que les produits laitiers (notamment de vache), les viandes rouges, les produits raffinés (sucre blanc, farine de blé) ainsi que les « faux-aliments » : café, thé, chocolat, alcool, sucreries

  • On met l’accent sur des aliments alcalins : les légumes (crus et cuits), les pommes de terre, les patates douces, les bananes, les amandes, les fruits secs

  • On calme le terrain inflammatoire avec un bon apport d’Oméga 3 que l’on trouve principalement dans les produits d’origine marine : petits poissons gras (sardines, maquereaux - même en boîte), thon, saumon et algues. On trouvera aussi une bonne source d’Omega 3 dans les huiles de colza, de lin, de noix (attention aux éventuelles allergies), les graines de chia et les œufs.

  • On boit beaucoup d’eau (1,5 l/jour) pour permettre aux reins d’éliminer les acides. Et de préférence une eau faiblement minéralisée pour éviter aux reins une surcharge de travail (Voir sur l’étiquette de la bouteille : Résidu à sec inférieur ou égal à 130 mg/l)

(* un aliment acidifiant n'est pas spécialement acide dans la bouche mais va produire de l'acidité lors de sa transformation et son assimilation, c'est à dire influer sur le pH)


 

Je reprends une activité physique

Il est important de pratiquer une activité physique régulière quelque soit l’âge. Notre corps est constitué d’articulations, d’os et de muscles. Il est fait pour bouger.


On pratique une activité physique adaptée.

Innnnnnnspirer… pour bien oxygéner les organes et les tissus, Exxxxxxpirer… pour évacuer l’acidité du gaz carbonique.

Je précise « activité physique adaptée » car il est évident qu’en période de crise, une transpiration excessive risque d’augmenter les démangeaisons et entretenir le cercle vicieux de l’inflammation.

  • En période de crise : activité douce du type marche, yoga, pilates, gym douce, etc.

  • En dehors des périodes de crise : activités cardio plus soutenues (course, vélo, sport en salle, etc.)

On évitera la nage en piscine du fait d’une trop grande quantité de chlore dans l’eau.


 

Je gère mon stress et mes émotions


"Gérer ses émotions"... terme très à la mode. Et pour cause !

Cerveau et peau partagent la même origine embryologique. Ils se forment en même temps au 21è jour de l'embryon, donnant naissance au système nerveux et à l'épiderme. La peau est richement innervée par un réseau de fibres nerveuses, ce qui explique qu’une émotion peut nous faire rougir, ou que le stress peut nous faire transpirer.


Le stress et les émotions fortes peuvent être un facteur aggravant des maladies de peau en général et de l’eczéma en particulier. On comprendra donc l’importance d’apprendre à mieux gérer ses émotions, c'est à dire à ne pas se laisser déborder


Quelques techniques :

- Respirations diaphragmatiques (ou ventrales), méditations guidées, cohérence cardiaque, EFT (Technique de libération émotionnelle) apportent une aide quasi immédiate pour réduire son niveau de stress et apaiser le système nerveux.

- Les Fleurs de Bachs et les plantes adaptogènes comme la rhodiole ou l’astragale, peuvent aussi constituer une aide précieuse pour mieux résister aux situations stressantes du quotidien.

- Un apport en magnésium peut être recommandé surtout si le sommeil est perturbé.

- Une supplémentation en vitamine D peut être également nécessaire. La vitamine D est normalement synthétisée par la peau au contact du soleil. Elle est indispensable entre autre au bon fonctionnement de notre système immunitaire. Mais notre mode de vie (métro-boulot-dodo) sous nos latitudes (hémisphère Nord) placent beaucoup d’entre nous en situation de déficit.



 

Quelle routine pour ma peau… ?


Elle va être la plus simple et la plus douce possible.

  • Nettoyer sa peau avec un pain dermatologique sans savon et sans parfum en restant le minimum de temps sous la douche.

  • Ne pas se sécher en frottant mais en tamponnant sa peau avec une serviette douce, en fibre de bambou par exemple

  • Vaporiser une eau thermale pour éliminer les résidus calcaires

  • Appliquer une crème hydratante à l’eau thermale à base de cuivre et de zinc, deux oligo-éléments qui favorisent la cicatrisation et l’asepsie de la peau

  • Limiter le chlore et le calcaire présents dans l’eau en adaptant un filtre à charbon sur sa pomme de douche ou en investissant dans un adoucisseur d’eau.

  • Utiliser des produits de beauté sans allergènes

  • Evidemment, il est indispensable d'identifier et d'éviter les produits auxquels la peau réagit


Enfin, une cure thermale de 3 semaines peut aussi donner de bons résultats (possibilité de remboursement, se renseigner auprès de son médecin traitant).



 

Vous souhaitez des réponses adaptées à votre situation ? A votre problématique ? Vous souhaitez être accompagné.e dans votre démarche ? Je vous reçois en présentiel ou à distance et vous apporte des solutions claires et personnalisées.

55 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout