• Ariane

Et si c'était la thyroïde...?

Dernière mise à jour : 1 oct. 2020

Fatigue persistante, déprime, prise de poids, perte de cheveux, frilosité, nuque douloureuse... Et si c'était la thyroïde ?


La thyroïde, c'est quoi ?

Cette petite glande, située à la base du cou, sécrète des hormones chargées de réguler de nombreuses fonctions vitales telles que le rythme cardiaque, la digestion, etc.

Véritable chef d'orchestre du métabolisme, la thyroïde permet à notre corps de s'adapter à notre environnement, au stress, à la chaleur, au froid, etc.



Quels sont les signes d'un dysfonctionnement ?

Fatigue persistante (même en vacances), constipation, trouble de la mémoire, déprime, frilosité...  peuvent être les signes que la thyroïde ne produit pas assez d'hormones, entraînant un ralentissement général du métabolisme. A l'inverse, palpitations, perte de poids, bouffées de chaleur, insomnies... peuvent être les signes que la thyroïde produit trop d'hormones mettant ainsi le corps en surchauffe.


Dans tous les cas, il est préférable de demander à votre médecin traitant de vous prescrire un bilan thyroïdien. Si les résultats sont "dans les normes" mais qu'ils s'approchent un peu trop de la fourchette haute ou basse, c'est peut-être déjà le signe que la glande se fatigue.

Qui est concerné ?

Les femmes sont principalement concernées et particulièrement aux 3 âges biologiquement importants de la vie : adolescence, grossesse et ménopause. Ces périodes correspondent à des bouleversements hormonaux majeurs et demandent une vigilance accrue.

Qu'est-ce qui peut venir perturber la thyroïde ?

  • Les stress à répétition et les émotions fortes (décès d'un proche, perte d'emploi, accident, etc.) 

  • Les métaux lourds qui viennent se fixer sur la thyroïde et prendre la place de l'iode, les pesticides et autres perturbateurs endocriniens 

  • Les médicaments (certains diurétiques, contraceptifs oraux, corticoïdes...)

  • Le tabac 

Comment préserver sa thyroïde ?

En dehors de toute pathologie lésionnelle, il existe des solutions simples et naturelles permettant de protéger sa thyroïde : 

  • Consommez des aliments riches en iode : les besoins en iode pour un adulte sont de 150 µg par jour. Ils grimpent à 250 µg chez la femme enceinte. A titre d'exemple, 100 gr de cabillaud  permettent de couvrir les besoins (150 µg) d'un adulte. Les autres sources d'iode sont les huîtres, les algues, les haricots verts, le chou... L'iode est aussi présente dans l'air (et l'eau) du bord de mer et plus particulièrement en Atlantique et sur les côtes de la Manche du fait des marées importantes. Les bains de mer y sont très stimulants !

  • Evitez ou limitez au maximum toute forme de stress ou bien apprenez à mieux gérer vos émotions en pratiquant au choix : relaxation, méditation, sophrologie, respirations,  yoga, Qi qong ...

  • Reposez-vous ! Faites des pauses dans la journée, voire des siestes. Par ailleurs, le manque de sommeil chronique ou la sur-sollicitation du système nerveux peut entraîner un dérèglement de la thyroïde.

  • Chantez !  la vibration des cordes vocales stimule cette zone et permet de libérer les émotions

  • Sur un plan plus subtil, vous pouvez aussi "nourrir" votre thyroïde en vous adonnant à vos activités artistiques ou créatrices préférées : dessin, peinture, couture, expo, théâtre... Faites-vous plaisir !



On ne chouchoute jamais trop sa thyroïde...

240 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout