• Ariane

Survivre au confinement (1/3) : gérer son mental

Dernière mise à jour : 3 sept. 2020


En ces temps très particuliers où nous devons rester cloîtrés à la maison pour le bien de tous, certain.e.s d'entre nous peuvent ressentir de l'angoisse, de la frustration, de la colère, de l'ennui, un sentiment de vide, une déprime... Privés de notre routine quotidienne, de nos repères et de toute vie sociale, nous pouvons facilement nous retrouver en proie à de violentes émotions.


Il ne faut pas attendre que la situation se dégrade pour réagir.

Conserver une bonne hygiène de vie, même confiné.e.s, peut nous aider à nous maintenir à flot dans cet océan tourmenté. Retour sur un concept un peu galvaudé.


L'hygiène de vie, ce n'est pas simplement se laver les dents le matin, manger des crudités à midi et ne pas boire trop d'alcool. C'est bien plus que ça...


Gérer son mental

Pas évident de se retrouver confiné chez soi du jour au lendemain. Seul ou à deux, en famille, monoparentales ou recomposées, avec des enfants en bas âge, des ados, des enfants handicappés, en ville, à la campagne... Il existe de nombreuses configurations possibles et chacune a ses avantages et ses inconvénients.


Quelque soit la situation dans laquelle on se trouve, il est primordial de garder un bon mental. Pour soi, pour les autres et pour l'après.

- Pour les stressé.e.s, les angoissé.e.s : du magnésium à gogo ! En effet, le stress est un gros consommateur de Magnésium. Alors si vous sentez votre paupière tressauter, si vous avez des crampes ou si vous vous énervez pour une broutille, il est fort probable que votre réserve de magnésium soit épuisée. Attrapez votre attestation et courrez chez votre pharmacien préféré qui saura vous orienter sur du bisglycinate de magnésium, la forme la mieux assimilée par notre organisme.


- Pour les moroses, les déprimé.e.s : de la vitamine D. A la sortie de l'hiver et sans avoir eu le temps de profiter des premiers rayons de mars, il y a fort à parier que notre taux de vitamines D est au plus bas. C'est encore plus vrai pour les peaux brunes. Fatigue et déprime en sont les premiers signes. Si vous n'avez pas la possibilité de vous exposer au moins 30 minutes par jour au soleil de votre fenêtre ou de votre balcon, je vous conseille une petite cure de vitamine D, de préférence en gouttes à prendre chaque jour ou chaque semaine (chez votre pharmacien ou en magasin bio). Synthétisée par la peau, la vitamine D joue aussi un rôle essentiel à la fixation du calcum et à la solidité des os.


- Pour ceux ou celles qui s'ennuient : se fixer des objectifs, se lancer un défi. Cela peut être apprendre une langue étrangère, se mettre à la couture, repeindre le salon, écrire ses mémoires, faire son arbre généalogique, etc... Quelquechose de nouveau qui donne envie de se lever le matin, qui stimule et qui va s'inscrire dans la durée.

Pour se cultiver, le site Que Faire à la Maison ? de la mairie de Paris regorge de propositions. Le site Paris Zig-Zag est la référence du Paris historique, insolite et secret.


- S'isoler, se retrouver, prendre du temps pour soi : entre le télétravail d'un côté, l'école à la maison de l'autre, la gestion des trois repas par jour avec BFMTV en fond sonore, il y a de quoi finir dingo ! Pour ne pas craquer ni se disputer et encore moins frapper les gosses, il faut pouvoir se ménager des plages de temps chaque jour rien qu'à soi : le temps d'un bain (avec des huiles essentielles relaxantes comme la lavande ou l'Ylang Ylang c'est encore mieux), d'une méditation guidée (avec un bon gros casque sur les oreilles). Lire un livre, jouer de la musique, respirer, pratiquer la cohérence cardiaque.


La période de confinement que nous vivons actuellement et l'isolement social qu'elle impose peut aussi être vécue par certain.e.s d'entre nous comme un abandon et mettre notre sécurité affective en danger.

Je pense notamment aux séniors qui vivent seuls chez eux et privés de toute visite. Je pense aussi aux jeunes adultes qui ont fait le choix de ne pas rentrer chez leur parent pour éviter tout risque de contamination et qui se retrouvent isolés, souvent dans des petits appartements.

Pour ces personnes-là, il faut absolument multiplier les prises de nouvelles, les marques d'attention et d'affection : appels téléphoniques, sms, échanges skype, envoie de photos et vidéos rigolottes, etc.

Tous les jours.


Et vous quelles astuces avez-vous mises en place pendant votre confinement ?








26 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout